Faut-il succomber aux primeurs 2015 ?

26.05.2016

Chaque année à la même époque, les média braquent leurs projecteurs sur Bordeaux où s’y déroule la semaine des primeurs. Elle est l’occasion pour les critiques du monde entier de venir déguster et noter les vins issus de la dernière vendange. S’en suit une campagne de pré-ventes appelée Primeurs 2015.

Quel crédit apporter aux vins dégustés en primeurs 2015?

Comme vous pouvez l’imaginer, chaque domaine va essayer de présenter son vin sous son meilleur jour. Les notations obtenues vont, par la suite, déterminer la fixation des prix de vente en primeur. Pourtant, deux points font toujours polémique : l’échantillon gouté est-il représentatif du reste du vin (sachant qu’après notation/discussion avec les critiques, certains domaines modifient leurs assemblages avant la commercialisation) ? Peut-on vraiment juger un vin alors qu’il a encore -généralement- un an d’élevage en barrique à vivre avant d’être commercialisé ?

Si le travail est fait sérieusement, il permet au critique d’avoir un aperçu du millésime goûté. La campagne de primeur permet ainsi de déterminer quel est le profil du millésime et s’il engendrera des vins de grande garde…ou pas. Les notes attribuées doivent donc être considérées comme des repères plus que des vérités assenées.

Les Bordeaux 2015 achetés en primeurs sont-ils un placement intéressant ?

Partant de ce principe, il faut ensuite vous demander quelle est votre motivation d’achat. Si vous envisagez d’acheter du vin pour réaliser un placement vous risquez d’être déçu. En effet, une étude a démontré qu’une grande partie des 2005 (considéré comme un grand millésime) vaut moins chère dix ans après qu’au moment de leurs sorties une fois l’inflation prise en compte. Cela est encore plus vrai dans des appellations comme Saint-Emilion Grand Cru et Sauternes. Si vous êtes dans cette perspective-là, il est donc urgent de ne rien faire. En effet, depuis lors, les tarifs des primeurs ont encore cru avec les grands millésimes 2009 et 2010. Les domaines désiraient alors profiter de l’accroissement spectaculaire de la demande en Chine. Une loi contre la corruption plus tard, les choses ne sont plus aussi vraies aujourd’hui. Les paramètres sur lesquels il faut garder un œil sont la baisse de l’Euro face au Dollar (qui favorise plus les exportations) et l’état des vignes en 2016. En effet, les récents aléas climatiques de ce printemps vont probablement réduire drastiquement les volumes vendangés en 2016. Les domaines pourraient avoir la tentation de fixer des prix hauts afin d’anticiper des futures réductions de revenus.

Les vins de Bordeaux à privilégier en primeurs 2015

Un refrain qui revient tous les ans au moment de la campagne des primeurs.

Quels vins de Bordeaux acheter en primeurs 2015?

N’ouvrez votre portefeuille qu’à condition de vouloir un vin bien précis que l’on ne trouve pas facilement en foire aux vins. Se procurer Gruaud-Larose, Haut-Marbuzet ou Sociando-Mallet, par exemple, en primeur est, à mon avis, une inefficace mobilisation de trésorerie. Vous les retrouverez en septembre/octobre 2017 dans les grandes enseignes que vous fréquentez habituellement.

Les vins à privilégier oscillent entre 25 et 45€ HT l’unité. Les grands gagnants du millésime proviennent des appellations Margaux et Pessac-Léognan, mais aussi de la rive droite. Ils semblent promis à un bel avenir pour qui saura les attendre. Ce qui ne veut pas dire que l’on ne trouve pas de grands vins à Pauillac ou Saint-Julien. Si vous avez un enfant né durant 2015 et que vous souhaitez partager de belles bouteilles avec lui pour son 20ième ou 30ième anniversaire, il est préférable de choisir des magnums dont le format est le plus propice à la garde. Attention de ne pas encaver que des bouteilles dans ce format-là car il faut -faut-il le rappeler- pas mal de monde autour de la table pour arriver au bout de ce format. Il est donc sage de panacher les 1,5L et les 75cl.

Si vous avez envie de vous laisser tenter par des primeurs 2015, n’hésitez pas à prendre contact avec Vitis Concilium via notre formulaire de contact pour connaitre nos tarifs, pour commander (livraison à Paris et Ouest parisien) ou vous faire conseiller.

No Comments

Post A Comment
Retrouvez-nous sur
NEWSLETTER
VITIS CONCILIUM

01 49 09 03 88