Give me F.A.V. (où acheter en foires aux vins)!

26.08.2015

Chaque année c’est la même chose. Les média évoquent en septembre deux sujets pas toujours très compatibles financièrement. Leurs marronniers sont la rentrée des classes et les bonnes affaires des Foires aux vins.

Chez Vitis Concilium, on est peu enclin à vous inciter à acheter du vin en grande distribution. Tout d’abord parce que les conditions de conservation des bouteilles sont souvent mauvaises. Les néons, températures et hygrométrie sont incompatibles avec ce que requièrent de bonnes bouteilles. Ensuite, parce que les domaines de bonne réputation n’y lâchent que leurs millésimes difficiles. Quels avantages auraient-ils à brader des 2005, 2009 ou 2010 alors que le monde entier se bat pour s’en procurer ?

Quels pièges éviter dans les Foires Aux Vins ?

Attention, il ne faut pas prendre des paillettes pour des pépites. A grands renforts de catalogues et d’avis de critiques, la G.D. va tenter de vous convaincre que vous apprêtez à faire de bonnes affaires. Soyez vigilants et comparez. Et n’oubliez pas d’être là à l’ouverture de la F.A.V. La plus part du temps c’est dans le premier quart d’heure que tout se joue. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité de se rendre disponible à ce moment-là, la G.D. recrute des conseillers pour pousser les ventes. La connaissance du vin de ceux-ci est très hétérogène. Le pire y côtoie le meilleur.

Et si vous fréquentiez les F.A.V. pour autre chose que les prix ?

On peut y trouver des vins intéressants, comme cette année l’Herrenweg de Turkheim 2010 du Domaine Zind Humbrecht à moins de 15€, c’est indéniable. Le consom’acteur peut aussi remercier les enseignes qui font un effort pour l’occasion. Monoprix pratique un recrutement sérieux de ses conseillers venus en renfort pour l’occasion. Elle est la seule chaine où les candidats sont véritablement passés sur le grill pour s’assurer qu’ils ont une bonne connaissance du vin. Elle rémunère correctement ses troupes qui par conséquent s’impliquent plus. Les prix pratiqués ne sont pas forcément les plus agressifs, mais la sélection est intéressante et le conseil au rendez-vous. Enfin, La Grande Epicerie propose rarement les affaires du siècle, mais ressort de ses caves de vieillissement des vins prêts à boire. Ce qui n’est pas rien en termes de service et justifie des prix un peu plus élevés que la moyenne.

No Comments

Post A Comment
Retrouvez-nous sur
NEWSLETTER
VITIS CONCILIUM

01 49 09 03 88