Comparatif de verres à vin pour rouges et blancs

01.02.2019

L’année dernière le magazine Bourgogne Aujourd’hui publiait, dans son n°140, un comparatif de verres à vin. Il avait pour but de déterminer quel est le plus polyvalent. C’est-à-dire un verre qui permette d’apprécier indistinctement un vin blanc sec, un rouge, ainsi qu’un liquoreux de manière optimale. Il en résultait le podium suivant : Lehmann Lallement n°2, Spiegelau Novo, Zwiesel The Fist Weindegustation. Puis l’Authentis n°2 de Spiegelau se voyait attribuer la quatrième place sur les huit verres testés.

Chez Vitis Concilium, l’envie de nous faire notre propre avis a muri au cours des derniers mois de l’année 2018. Le temps de réunir quelques amateurs confirmés et se fut fait. Nous n’avons pas pu reproduire exactement le même test. En effet, nous n’avions pas tous les verres du test à notre disposition. De plus, nos caves étaient différemment constituées de celle du magazine. Nous avons ainsi testé nos vins avec le Lehmann Lallement n°2, le Spiegelau Novo, et le Spiegelau Authentis n°2.

Nous nous devons de préciser, en préambule, que Bourgogne Aujourd’hui cherchait à établir quel verre à vin est universel. Du côté des verriers, ils ne sont pas vendus comme tels (en tous cas pas pour ceux que nous avons testé). En effet, le Speigelau Authentis n°2 est un verre à vin blanc sec, le Spiegelau Novo à rouge. Le Lehmann Lallement n°2 est destiné aux vins effervescents blanc de noirs / vins jeunes, structurés et tanniques. En d’autres termes, majoritairement des rouges, même si ça n’est pas clairement dit par la marque.

Le classement issu du comparatif des verres à vin

 

 

 

 

  • Mercurey rouge La brigadière 2010 Les Champs de l’Abbaye
    1er – Lehmann Lallement n°2
    2ème – Spiegelau Novo
    3ème – Spiegelau Authentis n°2

 

 

 

Résultats du comparatif des verres à vin

Lehmann Lallement n°2

Soufflé bouche – 60cl – 20€
C’est dans ce verre que le Champagne Blanc de noirs, le Mercurey, le Givry 1er cru et le Moulin-à-Vent se sont le plus épanouis. L’acidité, parfois désagréable dans les deux autres verres, est ici bien intégrée. Le toucher de bouche y est de loin le plus intéressant. A commencer par celui de l’A.R Lenoble dont la bulle est magnifiée par le verre car présente et fine à la fois. Le fruité et les tannins de ces quatre vins sont mis à l’honneur par ce verre à la forme ovoïde. Étonnamment, tout cela est moins vrai avec les vins blancs qui semblent plus dissociés et à l’acidité plus prononcée. Le magazine parle, lui, de « manque de définition » pour le moelleux de Loire.

Spiegelau Novo

Mécanique – 60cl – 15€
Ce verre n’arrive qu’une fois en tête. C’est le Mâcon-Vergisson La Roche 2015 qu’il met particulièrement en valeur en faisant apparaitre un vin harmonieux ayant une touche légèrement vanillée absente dans les deux autres verres. Il ne se positionnera que deux fois sur la plus basse marche du podium. C’est donc celui qui se placera le plus souvent en deuxième position. Est-ce que ce classement fait de lui le plus polyvalent ? Une chose est certaine, il nous a donné la sensation d’oxygéner les vins plus lentement que ses concurrents. Peut-être est-ce que cela lui a nui …

Spiegelau Authentis n°2

Mécanique – 42cl – 10€
Ce sont les blancs sec et le demi-sec (presque sec tendre du haut de ses douze ans) qui se sont le plus plu dans ce verre. Ses proportions -il est beaucoup plus petit que les deux autres- y sont probablement pour beaucoup. Le Muenchberg 2008 possédait un nez plus expressif qu’ailleurs et sa bouche y était plus ronde (en lisant cela certains puristes vont surement bondir en se demandant si c’est vraiment ce que l’on doit chercher dans un Riesling). En revanche, son fond plat dessert le champagne. Sa petite contenance n’aide pas non plus ce dernier, ni les vins rouges qui se trouvent concentrés à l’excès.  Une énigme subsiste: pourquoi ce verre est souvent présenté sur les fora comme le plus polyvalent de tous ?

Trois verres à vin au banc d'essai

De gauche à droite : Spiegelau Authentis n°2, Spiegelau Origin et Lehmann Lallement n°2

Le verre a vin universel existe-t-il ?

Finalement, la conclusion de ce comparatif de verres à vin est qu’on ne peut rien conclure de ce test ! En tous cas, nous n’arrivons pas aux mêmes conclusions que le magazine (gardez en tête que nous ne sommes pas à isopérimètre puisque nous n’avons pas bu exactement les mêmes vins au même moment). Ou plutôt si, on peut tirer des conclusions, mais seulement dans les grandes lignes et point dans le détail. En effet, ce qui se vérifie c’est que les petits contenants conviennent mieux aux vins blancs et que les plus grands aux vins rouges.

C’est pourquoi, chercher à n’acheter que des verres universels seuls ne nous semble pas adapté. Un verre pour les blancs et un pour les rouges nous parait nécessaire pour pouvoir apprécier les vins à leur juste valeur. Ce test n’en est pas moins instructif et ludique à réaliser. Ce type de comparatif de verres à vin fait partie des nombreux thèmes que nous proposons. Il peut également être organisé dans le cadre de dégustations à domicile pour les particuliers ou de dégustations pour des comités d’entreprise.

No Comments

Post A Comment
Retrouvez-nous sur
NEWSLETTER
VITIS CONCILIUM

01 49 09 03 88