De l’art de noter un vin ou de s’y essayer

26.05.2015

C’est dans l’air du temps. Il faut « liker », attribuer des notes ou des étoiles aux objets qui nous entourent ou aux activités que nous entreprenons. Il est devenu impératif de donner son avis et de pouvoir établir un classement sur un peu près tout…et rien. Le contenu de nos caves n’échappe pas à cette tendance à la best-offisation, mais noter un vin a-t-il un sens?

Chercher à déterminer pourquoi un vin nous plait est tout à fait naturel. Cela fait même partie intégrante de nos cours d’œnologie. Il est normal de pouvoir établir une hiérarchie de ses goûts et donc des bouteilles dégustées. Certains attribuent des étoiles, des notes sur 100, ou sur 20 en poussant la logique jusqu’à 2 chiffres après la virgule. On peut pourtant s’interroger sur la pertinence de noter un vin 15,83/20 (en général c’est une moyenne de dégustation).

Pour une notation du vin moins chiffrée

A ces chiffres, je leur préfère des appréciations de type bon, très bon, excellent, exceptionnel, etc. D’autant qu’une note sans commentaire sur le vin ça ne vaut pas grand-chose. La raison de ce choix est double.

D’abord parce qu’une partie des notes attribuées indiquées par les critiques concernent des vins dont l’élevage n’est pas terminé. Et ce sur internet comme dans leurs guides. Cela signifie qu’ils notent en fait un potentiel sur un échantillon donné (pour ne pas dire choisi). Dans le cas de vins issus d’assemblages de cépages, les producteurs peuvent encore modifier ceux-ci avant la mise en bouteille. Un 80% Cabernet-Sauvignon / 20% Merlot bien que déjà noté peut ainsi devenir un 70% / 30%  sur le marché. Et tout cela sans compter sur l’influence du bois. Ce dernier peut se comporter de différentes manières entre le moment où le vin est goûté et sa commercialisation.

Notation d'un excellent vin

Mais aussi parce que le contenu d’une bouteille est vivant et évolue dans le temps. Dans ce cadre, une note fixe parait bien sentencieuse. Combien de fois avons nous pu vérifier l’adage suivant? Il n’y a pas de grand vin, il n’y a que de grandes bouteilles ! Nous ne les comptons plus. En effet, il n’est pas rare d’observer des différences de goûts (rarement extrêmes) et de qualité entre deux bouteilles. La note d’un vin doit donc être considérée pour ce qu’elle est : un indice et pas plus.

Noter un vin: un indice plutôt qu’une sentence

On peut appliquer cette logique par extension à d’autres secteurs : la restauration par exemple. Pour avoir fréquenté assidument un restaurant gastronomique non étoilé, il est quasiment impossible d’avoir une régularité dans l’excellence. Je ne parle ici que du produit et non du service. Il y aura toujours un soir de l’année ou la crème fouettée sera un peu moins bonne que d’habitude. C’est pourquoi nous apprécions le titre de la rubrique  des blogueuses de Plus on est de food, plus on ritOn n’est surement pas tombé le bon jour. Nous tenons là un indice, mais surement pas une sentence définitive.

No Comments

Post A Comment
Retrouvez-nous sur
NEWSLETTER
VITIS CONCILIUM

01 49 09 03 88